PLAN DU SITE

 

L'HISTOIRE DES ROCHES NOIRES

                    

                                                                  

SOMMAIRE

 

 

                                                               INTRODUCTION

 

                                                               LISTE ET MEMOIRE DE NOS RUES  

                   

                                                               EXTRAITS DE VOS MESSAGES LIVRE D'OR

 

                                                               UN PEU D'HISTOIRE

 

                                                               IDENTIFICATION ET DÉLIMITATION DU QUARTIER

 

                                                               QUI PRENAIT LES VUES AERIENNES EN 1921 ?

 

                                                               QUI ETAIENT LES ARCHITECTES ?

                                                       

                                                               LES PHARMACIES

                                   

                                           Articles du magazine ZAMANE "L'histoire du Maroc" Parution de JUILLET 2011 **Vos photos de mariage à l'église des Roches Noires**

 

                                                        

 

 

                                                     

 

A lire absolument l'introduction de notre ami Jo Garcia    "Bien avant nous"

 

                                     

                                                                                                               Avec la participation d'Yves MAGNIN le petit fils de l'ancien propriétaire du Casino

 

 

 

 

                                        " Bien avant nous "
 
                
Là ou nous sommes nés et avons vécu notre jeunesse, était jadis la campagne, le bled comme il se dit.

          A l’est un grand plateau qui sera baptisé "Le belvédère",de ce lieu on pouvait apercevoir coté est ,

          l'Océan Atlantique une grande étendue d'eau bleue jusque la ligne d'horizon, une seule note troublait

          cette sérénité, pas très loin du rivage deux taches brunes presque jumelles,deus rochers qui plus tard 

          deviendront célèbres en donnant leur nom au plus beau quartier du monde "LES ROCHES NOIRES" .

 

          Cette campagne n'était pas du tout stérile,elle était recouverte principalement de chardons,d'ou l'on pouvait

          entendre ces mélodieux concerts de chants de Chardonnerets et de fauvettes,ils vivaient là par milliers .

 

          Le long de la côte une bande de terrain de quelques cinq cent mètres  au relief de prairie était recouvert

          d'herbes courtes et grasses sous l'influence du climat atlantique et de ses embruns maritime,qui devait

          en temps de calme et de paix convenir à l'élevage de troupeaux de moutons .

 

          Tout cela ne pouvait présager qu'à une future naissance : Le berceau de notre enfance.


          1909, une date qui restera mémorable pour notre quartier, les autorités de l'époque décidèrent la construction

          d'un petit chemin de fer  du port de Casablanca naissant, aux carrières Centrales des Roches noires,

          malheureusement des incidents douloureux eurent lieux, notre Ancêtre le premier à traverser les Roches Noires

          était né,

          la suite vous la connaissez..........................

                                                                                                                                                              

                                                                                                                                                  Par  Jo Garcia

 

Ci dessous

Témoignage de Pierre BOUYER

 

 

                                                                                                                                                                                              Merci Pierre

 

Attention cette page sera en continuelle évolution, en fonction des éléments que vous nous apporterez.

 

 

 

 

 

                                               

Écrivez nous sur l'histoire de notre quartier

 

LISTE DES RUES  

des ROCHES NOIRES  (SOUKHOR ASSAWDA) en arabe

Aujourd'hui 70% des rues ont gardées leur nom.

 

 

                                           La MÉMOIRE DES RUES des ROCHES NOIRES; 

 

                     Cliquez sur le nom des rues pour vous y rendre directement...

 

                                                   1/EUGÈNE  LENDRAT                                                                                                                                                                                                
                                                                                                                                                                

                                                   2/ RUE JULES CÉSAR:      

                                                                                                                                      

                                                   3/ RUE   AUGUSTIN SOURZAC  

                                                                                                                                                
                                      4/ AVENUE SAINT AULAIRE:    

                                                                                                                                                                                                    

                                      5 /MICHEL DE L’HOSPITAL:

 

                                      6/ BOULEVARD DE GERGOVIE: 

 

                                                    7/ BdCOLONNAD'ORNANO:    (Route de Rabat)                                                                                                                                                                                    

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

                                                   8/ RUE MARINIE:                 

         

                                                   9/ RUE DE L'OCÉAN:   

 

                                                  10/ RUE DU Dr ROUX:     

 

                                                  11/ RUE  DE  LA PARTICIPATION:                                                                                                                                                                                                    

 

                                                 12/ RUE  DES  FRANÇAIS:       

 

                                                 13/ RUE  DES CADETS DE GASCOGNE:   

                                                                                                                                                                         

                                              14/ BOULEVARD RASPAIL:            

            

                                                15/  L'IMPASSE des CADETS DE GASCOGNE:          

                                                                               

                                               16/ RUE D'ALÉSIA:                    

 

                                           17/ RUE DES GAVES:            

 

                                          18/ RUE JEAN BART:        

 

                                              19/ RUE DESSAIX:              

 

                                   20/ Bd BARNOIN

 

                                    21/Bd  LAJOURNADE

                   

                                    22/Bd Denfert Rochereau

                                                               

                                   23/ Rue du Sous-lieutenant  PETERMANN

                                           

 

 

                                                   LA CIGOGNE - JUDOR.......

                                                          

                                                  JOURNAL  "LE PETIT MAROCAIN"

                                                                                   

                                                                                    LA PISCINE

 

                                                                                    LE PHARE ET LE CASINO

 

                                                                                    LA VOIE 60

 

 

 

 

Extraits du Livre d'Or du site  des ROCHES NOIRES :

 

JOJO GARCIA 15/05/07 15:43

 

Salut les Roches, jeune internaute encore en rodage, je lis chaque jour depuis un an le L.O .

Et hier,j'ai été impressionné de voir en photo Madame INZERILLO que je ne connais pas particulièrement,
mais à qui j'adresse mes souhaits de bonne Santé et encore de belles années .

Cette grande Dame ainsi que tout ceux qui ont vécut à l'époque de la naissance de notre cher quartier, sont pour nous

la mémoire de l'histoire des roches, en passant : un bonjour à son fils Tony qui me rappelle des souvenirs
de classe de Monsieur  DOMI .
Je salue également Dédé SANCHEZ et notre Tony CRISTOBAL qui nous ont beaucoup appris sur les lieux  de notre jeunesse.

En passant du coq à l’âne, j'ai lu sur le site l'historique de BERRECHID très intéressant qui m'a fait TILT, à ma

connaissance, je n'ai jamais  retrouvé un document développant l'histoire des ROCHES NOIRES.

 

Je me permets donc de proposer à Dany notre Sainte Patronne du site de créer un nouveau paragraphe disons

"L'histoire des R.N. " où nous tous enfants des RN pourrions participer à l’écriture.

Profitons que des Anciens sont toujours parmi nous pour nous laisser en héritage leurs souvenirs des R N.

 

Quelques exemples :

-    L'origine de la création du quartier, la première rue, les premières maisons

-     la voie de 60 pourquoi ?

 -   Les fours à chaux, le lieu choisit des chaux et ciments sa mise en service.

-   Qui était Monsieur LENDRAT (hormis banquier) Notre église serait la réplique d'une autre
(vrai faux) son architecte, pourquoi Ste Marguerite, date de construction, inauguration ........

 

Et encore milles autres sujets dont nous n'avons pas les réponses.

Au final de ma réflexion quelques  têtes pensantes du quartier pourrait récupérer tous nos témoignages et qui sait ?

En faire un livre.
Nos petits enfants et leurs descendants seront en partie éclairés sur notre vécu extraordinaire et
qui ne se renouvellera plus jamais .

Excuses moi d'avoir été aussi long ,c'est le coeur au sang chaud bien de chez nous qui a parlé .

A Salam !

 

            

            

 

 

               


 

Par André  SANCHEZ 23/05/07 14 :45

           Chacun amène sa petite pierre pour reconstituer la construction de notre cher quartier.

           Petit à petit on arrivera à tout savoir, ou presque,sur l'histoire des Roches Noires.

           Après l'heureuse initiative d'Eugène LENDRAT à qui l'on doit la création du quartier et de son église, la voie ferrée de 60

          qui longeait la route côtière et alimentait le chantier du port par des blocs extraits de la carrière, dont Jean-Pierre SALASAR

          a parlé, la construction de la piscine en 1923 par Monsieur LECUYER père,  information de Pinou LO BIANCO,

          voilà que notre amie Jeanine GUINGAND/TAZI nous apprend que la grande grue de la jetée Delure a été montée

          par son grand père paternel, lequel a  également procédé à l'installation de l'usine de l'Energie Electrique du Maroc "E.E.M".


         Qui pourra nous parler de la construction du phare ou des cheminées des Chaux et Ciments ?


         Mon père a humblement travaillé à la construction de la Compagnie Sucrière -COSUMA- avec la Sté des Grands Travaux

         de Marseille, dont il était salarié.
        Ma curiosité m'a poussé à faire des recherches sur le Béarn, région de naissance d'Eugène LENDRAT, et j'ai eu le plaisir

        d'avoir au téléphone l'épouse d'un LENDRAT dont le grand-père était le cousin d'Eugène.

        Cette dame a promis de m'adresser un document concernant l'initiateur de notre quartier.

        On en saura peut-être un peu plus.


       

N'hésitez pas à participer, aidez nous à continuer de construire cette page - Merci.         

  

Ecrivez nous

 

 

Retour au sommaire


 

UN PEU D’HISTOIRE 

 

Le quartier industriel naissant à Roches Noires appelle une main-d'oeuvre bon marché, non qualifiée qui sera encadrée par les ouvriers espagnols, italiens, français...

 

 Avant donc la mise en place d'une politique d'urbanisme, la ville équivaut à l'ensemble de trois quartiers (medina-mellah-tnaker), plus la zone réservée aux Européens constituée de camps militaires (1907) et le souq.

 

 Mais très vite ce noyau sommaire de ville va s'étendre, spéculation aidant, enclenchée par les débuts de l'industrie et l'arrivée de plus en plus nombreuse d'Européens.

 

Le quartier des Roches Noires appartient à Casablanca (الدار البيضاء addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en marocain dialectal - littéralement « maison blanche ») est la plus grande ville du Maroc. Capitale économique du pays et première ville du Maghreb, elle est située sur la côte Atlantique à environ 80 km au sud de la capitale du pays, Rabat. Elle appartient à la région du Grand Casablanca qui, sur 1 615 km², regroupe également les villes de Mohammedia (Fédala) (120 000 hab.), Ain Harrouda, les deux provinces Mediouna et Nouasser et compte environ 5,6 millions d’habitants en 2005

Retour au sommaire

  IDENTIFICATION ET DÉLIMITATION DU QUARTIER

 

Nouveau plan

 

PLAN DES ROCHES NOIRES – 1950

 

 

 

 

 

Les roches noires sont situées dans la périphérie de CASABLANCA




 

 

Les rochers des ROCHES NOIRES (par Michel Livolsi)



 

Par Jean-Pierre SALAZAR

 A propos de nos Rochers, j’ai retrouvé dans mes archives une photo prise par mes soins en 1977,
 depuis le 3ème étage de l'immeuble de la Pharmacie AUSSET, avenue SAINT AULAIRE,
où j'ai habité de 1967 à 1982 .
Au premier plan :
les enclos des ferrailles auto, sur la droite de celles-ci se trouvait la villa ou ont habité :
la Famille Juillet , puis la Famille DRAGO (dont Angèle et Marie Louise , l'une des deux faisait de
 l'athlétisme ) et ensuite Edouard CARDONA et sa Famille.
Au second plan :
La Gare de triage des Roches Noires
Au troisième plan :
Le Début du remblai, qui passe à 100 mètres du Petit Rocher, et qui donnera naissance à la
dernière jetée du Port actuel.
A gauche de ce remblai, ou l'on voit les vagues a été construit un port de plaisance.

 

Cette photo a été prise en 1977 alors que la marée était basse.


 

Les rochers des ROCHES NOIRES en 2007

 

Par Raymond RUIZ

 

Je souhaiterais vous faire partager quatre photos extraites d'un livre de 1921-1922 qui appartenait à Pierre FAYOLLE, grand-père paternel de mon épouse. J'ai également d'autres livres.

J'enverrai d'autres photos, notamment une sur le cimetière de Sidi-Beliouth où l'on voit la "fameuse" voie ferrée, qui fut la cause d'un soulèvement des Marocains en 1907.

Sidi-Beliouth, guérisseur de toutes les maladies est patron de Dar-el-Beïda ; le cimetière a quasiment disparu, mais son tombeau a été conservé.

 

Photo 1 : première page du livre.



Photo 2 : l'usine des Chaux et Ciments en 1921.

 





 

Photo 3 :

 

On voit la fumée de l'usine des Chaux et Ciments en haut à droite...
 Nous sommes donc aux ROCHES NOIRES et juste en face on voit les deux rochers....
Je crois apercevoir la Rue des Gaves....




Photo 4 :

 

Les ROCHES NOIRES sont toujours en haut à droite...
 et les deux rochers apparaissent plus nettement...


 

 

D’Albert RODRIGUEZ dit PPA 

 

 

Photo 5 :


Les ROCHES NOIRES :
 les 2 rochers qui ont donné le nom au Quartier et l’usine Electrique

 

 

 

 

Des choses à dire ?           

                                                             Ecrivez nous

 

Retour au sommaire

 

QUI PRENAIT LES VUES AERIENNES EN 1921 ?

                Par Pierre CARATERO, collectionneur et chroniqueur. 

Marcellin FLANDRIN en 1930

 

Marcellin FLANDRIN découvrit le MAROC en 1912, en pleine guerre, en y effectuant son service militaire comme volontaire.

Photographe de profession, il exerça son métier au sein du service photographique de l'armée On lui doit toute une série de reportages, souvent réalisés au péril de sa vie au cours de la guerre du RIFF qu'il couvrit, généralement, en première ligne.

La déclaration de guerre de 1914 le maintient sous les drapeaux. Toujours affecté au service photographique des armées, il sera versé à sa demande dans l'aviation alors balbutiante et terminera la grande guerre comme observateur aérien. On lui doit de nombreux clichés aériens des différents combats de la fin de la grande guerre.

Démobilisé, FLANDRIN retourne au MAROC et s'y installe comme photographe à CASABLANCA. Il y immortalisera cette ville en pleine évolution et publiera, en 1921, dans l'illustration, un reportage photographique d'un voyage aérien entre CASABLANCA et la métropole

   

 

En 1922 il sera chargé d'illustrer, à l'exposition coloniale de MARSEILLE, le pavillon du MAROC sur le thème

« MAROC d’hier et d’aujourd’hui ».

Cette même année il présentera un reportage sur le voyage du Président de la République à travers le protectorat

En 1926 il suit le sultan du MAROC lors de son voyage officiel en France et réalise un ouvrage de luxe retraçant cet événement

Marcellin FLANDRIN sera aussi l'un des plus importants éditeurs de cartes postales du MAROC, Guerre du RIFF, villes et villages du territoire seront à jamais immortalisés

Cité par le sous secrétariat d'Etat à l'Aéronautique et par le Maréchal LYAUTEY, médaille d'or des Municipalités du MAROC, médaille de vermeil de l'Aéro-club de FRANCE et du MAROC dont il était l'un des fondateurs, Marcellin FLANDRIN était titulaire d'autres distinctions civiles et militaires

Retour au sommaire

 

QUI ETAIENT LES ARCHITECTES ? 

 

 

Edmond BRION, né à Soissons en 1885, il devient architecte DPLG en 1914 et démarre son activité à Casablanca en 1918.

 Il s’associe à un autre architecte, Auguste Cadet, de 1920 à 1935.

 Il crée en 1930, le groupe marocain de la Sadg. Il est autorisé à exercer (en son nom) en 1943 et cède son agence à Jean Sachs en 1961.

Il est décédé en 1973.


Avec Auguste Cadet, il a à son actif : le fameux quartier des Habous (1918- 1929)- L’immeuble de la Société marocaine de distribution d’eau, de gaz et d’électricité (1919-20)- La Mosquée Moulay Youssef, en nouvelle médina. Le Bousbir toujours en nouvelle médina (1922)- L’immeuble et le passage du grand Socco et le passage Sumica sur le bd Mohammed V. La Pharmacie Centrale sur Ouled Ziane…

 

On peut aussi attribuer à cet architecte particulièrement prolifique (les projets qu’il a réalisés seul) : la Cité ouvrière Lafarge (1932)- La Cité ouvrière de la Cosuma- L’immeuble Bendahan (1935)- La Cité de la Socica, aux Roches Noires (1940)- La Cité ouvrière des Chaux et Ciments aux Roches Noires (1942)-

 

La Mosquée d’Aïn Chock (1945-46)- La chocolaterie Aiguebelle (1946).

Le Crédit Lyonnais (devenu Crédit du Maroc) bd Mohammed V (1947).

La Cité des anciens combattants marocains à Aïn Chock.

La villa du docteur Rollier (ancien dermatologue connu de la place) (1952).

La Mahkama du Cadi en nouvelle médina (1954).

 Retour au sommaire

 

LES PHARMACIES DES ROCHES NOIRES

 

d'après les souvenirs des amis....

NOS PHARMACIES     (1934--1975)

- Angle de l' avenue St AULAIRE et la rue de la VICTOIRE ; pharmacie  (Mme ALOY-AUSSET)

 

(Photo ci dessus offerte et commentée par Guy Pecorella)

"une des employée était Mme RALLO qui est sur la photo la 3éme en partant de la gauche) dans l'immeuble au dessus il y avait le docteur DELEUZE et auparavant le docteur LUIGI."  

- Angle de la rue EUGÈNE LENDRAT et la rue DESAIX; pharmacie  DE LA PAIX (PHILLIPI-BATTINO).


- rue AUGUSTIN SOURZAC;
pharmacie GRANA.

- Angle rue MICHEL de L ' HOSPITAL et la rue JULES CÉSAR;  pharmacie de l'HOSPITAL.

 

 LA MÉMOIRE DE NOS RUES 

 

1) MR EUGENE LENDRAT
 

Par André SANCHEZ

 

                                                Documents qui m'ont été adressés par Monsieur & Madame Pierre LENDRAT, résidants à PAU.

 

 

 

 

Le grand-père de Monsieur Pierre LENDRAT était le cousin germain d’Eugène LENDRAT.

Pour confirmer et compléter les informations qui nous ont été données

 

Je vous transmets intégralement un des documents que j’ai reçu, document rédigé en décembre 1997, et adressé à Monsieur Pierre LENDRAT en mars 1998,

 

 

 

 

Par J. Noël VERDIER qui a vécu aux ROCHES NOIRES dans son enfance

                                                (cf. N° 21 de Salam, décembre 1997, COURRIER DES AMIS)

 

« Le quartier des  ROCHES NOIRES a été créé par la volonté et le travail d’un pionnier, Eugène LENDRAT,

à partir des années qui ont immédiatement suivi la guerre de 1914 - 1918.

 

Ce pyrénéen audacieux et entreprenant avait eu l’idée ingénieuse d’acheter en bordure de mer,

toutes les dunes de sable des  ROCHES NOIRES, d'Oukacha et d'Aïn Sebaa, puis de vendre et

de livrer ce sable à l 'entreprise Schneider, adjudicatrice de la réalisation des remblais constituant

les futurs terre-pleins, quais et môles du nouveau port de Casablanca dont les plans venaient d 'être

approuvés par l 'administration de LYAUTEY.

 

Ces travaux nécessitaient une énorme quantité de sable qui était acheminée par les wagonnets Decauville.

 

 Avec les bénéfices réalisés, Eugène LENDRAT entreprit ensuite de construire d’aprés ses propres plans,

un grand quartier nord à Casablanca et promit à sa mère de réaliser une église pour couronner son oeuvre

de bâtisseur et de la lui dédier.

 

 Ainsi, et bien que tiède paroissien disait-on, il eut à coeur de tenir la promesse solennelle faite à sa mère qu’il adorait.

 

Il fit donc relever les plans, aussi exactement que possible, de l’église de son village natal des Hautes-Pyrénées

et réalisa en une dizaine d’années SAINTE MARGUERITE, entièrement bâtie en pierres de taille,

au rythme artisanal des bâtisseurs de cathédrales de jadis.

 

Ce qui explique ce style inhabituel en Afrique du Nord.

 

 Son souci de la perfection dans la copie de l’original, l’amena à recruter, pour plusieurs années,

un sculpteur alsacien de talent et à lui faire réaliser les chapiteaux de l’édifice et un certain nombre de statues.

 

Parmi celles-ci,  "les quatre évangélistes " situés aux angles du socle qui sert de base à la coupole du

dessus du choeur, ont eu pour modèle de visage, l’équipe de quatre joueurs de bridge de l 'Automobile Club Marocain,

dont faisait parie Eugène LENDRAT.

 

Il m’est arrivé, dans mon enfance de rencontrer cet homme d’action.

Nous habitions une petite maison dans une nouvelle rue non encore empierrée que Eugène LENDRAT

avait baptisée  "Bd Raspail ".

Je fréquentais alors l 'Ecole Primaire des  ROCHES NOIRES, en 1923, classe de Monsieur SABLAYROLLES, un excellent instituteur.

Les fidèles marocains qui viennent prier aujourd'hui aux  ROCHES NOIRES ignorent sans doute l’histoire de leur néo-mosquée, mais il est satisfaisant pour l’esprit, de savoir que l'édifice objet du  "voeu filial " d 'Eugène LENDRAT,

ait conservé sa destination religieuse initiale et que l'on continue à y invoquer le Dieu unique des croyants.»

 

Voilà, on en sait un peu plus sur l'origine de notre quartier et notre église.

Retour au sommaire

Extraits du LO du site des ROCHES NOIRES  :

 

Par Louis STRETTI (dit LOULOU)16/05/07 20 :47

 

Pour ceux qui ont l'intention d'écrire un livre sur notre merveilleux quartier, sachez
que l'église a été construite par un banquier protestant : Eugène LENDRAT dont la femme Marguerite était une fervente catholique.

Comme ce monsieur était originaire de Pau il a fait faire la réplique d'une des églises de cette belle ville.

Je n'ai pas en ma possession une photo de cette église mais je compte sur les palois de notre quartier pour nous la mettre sur le LO

afin que l'on puisse confirmer mes dires. Cette information je la tiens du Père POTIRON à qui j'avais demandé des précisions

sur l'appellation de notre église.

 

Par Josette DEL CASTILLO-ALFANO 16/05/07 21:11

 

Loulou STRETTI à propos de NOTRE belle église le père POT nous disait de chanter très fort car comme les parois de l'édifice

étaient poreuses ça absorbait notre voix je pense souvent à cet homme hors du commun que nous avons eu la chance de connaître

 

Par Jojo GARCIA 17/05/07 14 :59

 

A Loulou STRETTI, merci mille fois merci de nous faire cette révélation d'une importance capitale.

Quand j'ai posé la question de l'église j'ai toujours entendu par radio trottoir que l'église était la copie d'une autre quelque part en France,

ce que j'ai appris également c'est que Monsieur LEDRAT a fait construire cette église à la mémoire de sa femme Marguerite

qui était très pieuse et s'occupait de nombreuses oeuvres de charité et sociales ; ça confirme bien tes dire.

Pour ne pas changer de sujet, après la mort de Monsieur LENDRAT, la rue s’appelait rue CLERMONT et a été débaptisée,
et baptisée rue Eugène LENDRAT, les deux passages ou habitaient nos regrettés Max BONICI et Daniel FLOUR furent baptisés

Impasses Clermont, tout ceci sans aucune preuve écrite :

Qui pourrait me confirmer ou donner une autre version, d’avance merci "L'histoire de notre quartier" a connu ses premières lignes ?

 

Par Louis STRETTI (dit LOULOU) 17/05/07 20 :16


Réponse à Jojo GARCIA,


Je n'ai pas dit que l'église des Roches a été construite à la mémoire de Madame LENDRAT par son époux puisque celle-ci lui a survécu

bon nombre d'années après lui.

Tous les dimanches on la voyait arriver à la messe avec son antique voiture datant des années Trente, je ne puis te dire la marque

 mais je suis sûr que les grands frères pourront te donner cette précision.
Pour Jean DUARTE, il doit bien exister dans les kiosques à journaux une carte postale de l'église SAINT MARTIN de PAU,

essaie d'en trouver une et de nous la mettre sur le LO.

 

.Par André  SANCHEZ 17/05/07 20:03

 

Réponse à JOJO GARCIA,


Je confirme ce que t'a dit Loulou STRETTI, et ce que tu as appris, en ce qui concerne la construction de l'église Sainte Marguerite.

Mr LENDRAT l'a faite construire, à l'image de l'église SAINT MARTIN de PAU, pour honorer la mémoire de son épouse

prénommée MARGUERITE.
J'ajouterais, sans en avoir la certitude et autant que je me souvienne des dires de ma mère, arrivée aux R.N. en 1920,

qu'elle aurait été construite aux environs de 1925, puisqu'elle l'a vue en construction.
Ce dont je me souviens formellement, ce sont les blocs de pierre taillée non utilisés qui se trouvaient derrière le presbytère,

entre la rue Michel de l'Hospital et le route de Rabat, à l'endroit même où a été construite le Cave Chaud soleil.

Ces blocs formaient un rectangle, sur environ 1,50 m de hauteur, et au milieu duquel nous allions piéger les "Culs Rouges".
Quant à la rue de Clermont, baptisée ensuite rue Eugène LENDRAT, je ne peux pas en parler, quoique né en 1934.
Monsieur LENDRAT a également donné son nom aux 2 stades de foot du SCCRN, l'ancien qui était en face de l'Energie Electrique, et le dernier qui était en face de l'Orphelinat d'Aïn Sebaa.
Notre très Grand Frère Tony CRISTOBAL ne va pas tarder à se manifester et ouvrir, grande, sa mémoire d'éléphant

et nous en dire un peu plus.

 

Par Tony CRISTOBAL 18/05/07 11 ;22


Je crois d’après mes souvenirs à mettre au conditionnel, à propos de l’église (STE MARGUERITE) la construction a commencé en 1929,

 les premières communions célébrées en 1932 par le 1er curé qui se nommait JULIEN LAROCHE.

MONSIEUR Eugène LENDRAT a aussi fait construire des écoles dans ce quartier maintenant il y a peut être polémique sur le nom (STE MARGUERITE) certains disent que c’est en honneur de son épouse d’autres en hommage a sa mère.

quant à la rue je l’ai toujours connue sous ce nom Eugène LENDRAT.

En effet il y avait les 2 impasses CLERMOND pour le reste DEDE tu as tout juste

 

Par Anne-Marie DA SILVA – BERTRAND 18/05/07 17 :32

 

A propos d'Eugène LENDRAT :


Le quartier des Roches Noires a été créé aux environs de 1911 à l'initiative d'Eugène LENDRAT.
Béarnais d'origine,commis épicier dans une succursale d'alimentation, rue du Cdt PROVOST à Casablanca,

puis gérant,il est accusé à tort de vol et renvoyé.

Il s'associe avec un vétérinaire pour racheter l'épave de la "Nive" (transport de troupes) échouée à Aïn Diab et revend la cargaison.

Nanti d'un bon capital, il achète la bande de terrains de dunes de sable et cailloux en bordure de mer près des rochers d'Oukacha.

Visionnaire, il prévoit l'extension de Casablanca hors des murs. Mais ses projets échouent. Il revend le sable pour les travaux

du port de Casa, devient lotisseur de ses propres terrains et propose des parcelles à bas prix.

L'incertitude de la présence durable de la France fait hésiter les éventuels acheteurs. Il devient donc, avec un ami,

entrepreneur et construit une puis deux maisons et un petit village surgit dans ces champs de cailloux.

L'accroissement de la population, la décision d'étendre la ville et de créer des usines dans le secteur, la spéculation font que bien vite

ses terrains se vendent à prix d'or.

Devenu riche, considéré, il fonde la "Presse Marocaine", investit dans des mines.

Il fait bâtir la "cathédrale" Sainte Marguerite (achevée en 1930) en souvenir de sa mère.

 L'église appelée aussi "Notre Dame du Triangle" à cause des 4 statues autour de la coupole qui avaient le visage des francs-maçons

les plus célèbres de l'époque.
Il meurt peu avant la 2ème guerre à Pau, en laissant des dettes à ses héritiers.

Pour nous, il a laissé son oeuvre : le quartier des Roches Noires, celui de notre enfance, de notre jeunesse.

(Référence :" Mes aventures marocaines" Christian HOUEL 1954)

 

Extraits de "Mes aventures Marocaines"


 

Par André  SANCHEZ 18/05/07 21:25

 

Réponse à  ANNE-MARIE DA SILVA/BERTRAND,

Je me permets d'être l'interprète de notre grande famille pour te dire un immense merci pour ton message d'aujourd'hui

sur la création de notre cher quartier. Tu viens d'un seul coup de plume nous en dire plus que nous les "jeunes anciens"

pouvions raconter.
Pour ma part, j'étais loin de penser que Eugène LENDRAT était l'initiateur des Roches Noires.
Mes connaissances le concernant se limitaient à la construction de l'église, et encore par les récits de nos parents,

et aussi par les "on-dit".

Ce qui est relaté par le livre de Christian Houël, en ce qui concerne l'appellation de l'église -STE MARGUERITE- j'ai eu aujourd'hui

la confirmation par notre amie, Angèle TIEPOLO/DRAGO -84 ans-, une fidèle attachée au presbytère, que c'est en souvenir de sa mère

qu'elle a été construite. Angèle m'a également dit qu'à l'époque des bruits courraient disant que Mme LENDRAT mère était enterrée sous

 la crypte de l'église.

 

Par Jojo GARCIA 20/05/07 17:19

 

" L`HISTOIRE DE NOTRE QUARTIER "
A Dédé de Béziers. Tout d'abord merci pour l`adresse du site.
Pour les références du livre "mes aventures au Maroc " Penses aux copains ,je crois que nous serions nombreux à vouloir ce livre et plus

nous serons plus de chance nous aurons auprès de l'éditeur pour un retirage, actuellement le stock doit être épuisé, la GM tombe à pic.

 En ce qui concerne, Loulou STRETTI, il a raison quand il parle de cette voiture d'avant guerre.

Ce souvenir effacé me revient en mémoire, entre 42 et 45 tous les dimanches à la messe de 11 h arrivait cette grande voiture style

avant guerre carrée un vrai monument toute rutilante de couleur vert olive très foncée .le radiateur était tout cuivre astiqué on ne peut mieux,

au dessus une statuette plaquée or,
ça brillait de tous les cotés .L`intérieur un vrai salon des rideaux brodés aux fenêtres .

Chaque Dimanche il y avait attroupement .A l`intérieur une Dame très âgée en grande toilette chapeau avec voilette,

son chauffeur en grande tenue casquette l`aidait a descendre les deux marches l`accompagnait jusqu à la porte de l'église et revenait à la voiture .

Loulou tu as une sacrée mémoire!!

A présent Dédé une suggestion : je pense que tous les messages relatant des faits "L`histoire de notre quartier" devraient être titrés

de la sorte afin d`être mieux localisés et pour plus tard être mieux exploités. Qu`en penses tu ?

 


Retour au sommaire

 

 

 

 

1/  RUE EUGENE LENDRAT

a) L’EGLISE SAINTE MARGUERITE

                                                    
D’Albert RODRIGUEZ dit PPA 

 

L’église Sainte Marguerite en construction

 

 

 

Photo offerte par PP Albert Rodriguez et qui confirme la fin de la construction de notre église en 1930

Et voila l'église SAINT MARTIN de PAU, ma foi l'église SAINTE MARGUERITTE lui ressemble


 

 

 

 


 

 

  


 
L'église Ste Marguerite:

 

Les pierres qui ont servi à la construction de cet édifice ont été transportées gracieusement par

un grand transporteur Casablancais Monsieur LA SCALA .

 

                                     

 

 

                                                                                              

Jour de Communion avec le père POT - la foule des grands jours !!!!
 

 

                                                " Merci du fond du coeur à  Pierre BOUYER et Jeanine GUINGAND pour nous avoir offert cette MAGNIFIQUE  photo ....  "

 

 

                                Aujourd'hui, notre église est toujours un édifice religieux .  Elle est aujourd'hui devenue une Mosquée

 

                                                        Merci à notre nouvel ami Mustapha des Roches Noires pour ces photos de l'intérieur de notre chère église.

 

                                                                                                                  DÉCEMBRE 2007

                             

             

 

                 

 

                 

 

                                                                L' Autel a été  remplacé par un Mihrab

 

 

 

Question de nos amis

 

    Que sont devenues les Cloches de notre église et celles des églises de Casablanca ? , 

 

                                                                          

                     ***Réponse de nos amis Jo et Eliane Florinda,  qui nous font profiter de leurs photos et renseignements.***

 

                                    Des objets provenant de différentes églises du Maroc -

                   SALE BERRECHID - AGUEDAL-EL JADIDA- MOHAMMEDIA -CASABLANCE-ROCHES-NOIRES-

                   LA FONCIERE. Que l’on peut retrouver en Espagne.

 

                  OU SONT PASSEES NOS CLOCHES?
                 
Un couple de Casablanca a acheté, cloches, vitraux, icônes, calices etc...

                  Pour pouvoir effectuer l'achat et sortir ces objets, ce couple a demandé l'intervention

                du Roi du Maroc (HASSAN II).

                  Il a fait construire une petite chapelle dans leur propriété en Espagne, entre Fuengirola et Algésiras.

 

 

  ***Réponse de Jean Claude PERROLLAZ***

 

                   Pour ceux qui se posent la question de savoir ou sont passés cloches et vitraux de

                l'église sainte marguerite:

                Paul Cadilhac,un cousin germain a acheté le tout à l'évêché et a déposé l'ensemble

               dans sa villa en Espagne à l'adresse:

               Fuengirola,direction marbella urbanisation oasis(la chapelle)


              

            L'adresse où se trouve tous ces objets du culte est:

 

Voir les photos


Urbanisation OASIS-CHAPPARAL - km 202 Carretera CADIZ-MALAGA
(sur la route de Marbella à Fuengirola , en venant de Marbella au premier virage après le phare de la Cala de Mijas.)

 

           

 

                                        

                           aa) JARDIN DE L'ÉGLISE

 

           

                            Photo prise en 2005

 

b) LE SALON DE COIFFURE D’ANTOINE CRISTOBAL

 

Mon père Antoine CRISTOBAL avait un salon de coiffure rue Eugène LENDRAT à côté de l’école Italienne.

 

                

 

 

 

c) L’ECOLE ITALIENNE

 

                                                   

 

                d) LE CINEMA LE ROXY                

                                                             

                                                     Parution;  Fin 1958/ 1959                                                                       

                                                        "On va au ciné ce soir?"                                                                               

                         
 

 

                 e) Le club du SCCRN

                                                                                                                  Des commentaires sur cette photo??

                                   

               

 

            f) Les ETABLISSEMENTS GUINGAND

                     

                 

                         

                                                            

                                                                                                            En  2005        

                                                                                                                                                                                                                                   

                        g) Le Marché couvert des Roches Noires

                

 

 

                        h)LA CRÈCHE - GARDERIE (angle Jean Bart)

                                   Offerte par Marie-Louise ANDREATTA - épouse ONDELLA

                        i)BATA CHAUSSURES

                            

Retour au sommaire

 

 2) RUE JULES CESAR

                                                                                                                  

 

a) L’ECOLE DES FILLES :Cliquez ici

 

 

 

 

b) L’ECOLE DES GARÇONS: cliquez ici

 

 

  

   Retour au sommaire           

3/ RUE AUGUSTIN SOURZAC

 

 

 

a) LE MOULIN DE LA GAITE – CINEMA

" L'entrée du Moulin de la Gaieté, dont le patron était Firmin POUGET, se trouvait, à l'origine,

            Avenue St Aulaire, entre le Café du Moulin et le skating (patins à roulettes).

 

            Le cinéma était fermé pendant la guerre 39/45 et servait de campement à l'armée.

            Il a repris après l'armistice avec un film que j'ai gravé en mémoire :
                                                     
 "PILOTES D'ESSAI" avec Clark Gable.


          Ensuite, l'entrée a été déplacée
Rue Augustin Sourzac.
          Le piano. Il avait servi à l'époque, selon nos parents, à accompagner les films muets.
 

       C'est vrai aussi que cette grande salle a abrité de belles réunions de boxe organisées

        par le SCCRN.

       Qui se souvient des 2 combats victorieux de mon frère Robert dans la même soirée,

       pour les Championnats du Maroc, le 1er contre SCIARINO et le second contre ASSERAF,

       et du combat terrible de Manuel MARTINHEIRA contre TAIBI, un puncheur explosif,

      qui avait vu la victoire de Manuel après avoir été au bord du KO au 1er round."

                                                                                                                                                   Dédé Sanchez

    b)Cycles TAIEB

                 Photos????? Commentaires????

    

         c)Salon coiffure frères MARIN

             Merci à Antoine PACHECO Pour l'envoi de cette photo (Reçue le 22/05/2011)

            

 

 

 

 

          d)Salon coiffure MAGEL     

                Photos????? Commentaires????   

 

        d bis)LIBRAIRIE FAMILLE A.RUIZ    

 

 

 Photo récente de la librairie de la famille RUIZ -

Transformée en Atelier de Tailleur.

    

        e)Salon coiffure  LUNA

             Photos?????   (Voir ci dessus)

         A droite,  sur la photo ci dessus, on voit le magasin qui était le Salon de Coiffure "LUNA" qui appartenait

à l'époque à Pépita COLOMA, épouse de Raymond COLOMA ; Dans ce salon travaillait Michelle LOCICERO.                                                                                                                                       

        f)Garage MICELLI

             Photos????? Commentaires????

 

        g)Bains et Douches des R.N         

                Photos????? Commentaires???? 

 

      h)Dancing LE TOURBILLON

            Photos????? Commentaires????

 

      i)ATELIER TOUR ET USINAGE ERRES

            Photos????? Commentaires????

      j)MERCERIE NAVARRO

            Photos????? Commentaires????

      k)EPICERIE CANTO

            Photos????? Commentaires????

 

     l)CHARCUTERIE ANGEL

  " elle se situait au niveau du plus célèbre arrêt de trolley des Roches, le propriétaire possédait une voiture

           de  couleur bleue , de marque américaine " PLYMOUTH" qui nous impressionnait beaucoup!!!"

                                                                                                                                                           Michel Bentitou


            Photos????? 

 

 

 Retour au sommaire

 

4/ AVENUE SAINT AULAIRE

 

 

                           AA) LeCasino des R.N. du temps de sa splendeur.

Environ 1920

                               "La fréquentation de cet établissement a vite périclité du fait de la coupure de l'Avenue Saint Aulaire,

                                       à hauteur du passage à niveau pour la voie ferrée, ce qui obligait les habitués à faire le détour par

                                      le pont, derrière l'usine Delory, et revenir par le Bd du Cdt Fage vers la piscine, le phare et le Casino.

                                     Ce qui explique le pourquoi de la destruction de cet établissement."

                                           Voilà , on en sait un peu plus sur le lieu de rendez-vous de nos parents.
 

a) MENUISERIE – AGATI

 

 

 

 

b) MAGASIN D’ARTICLES DE PECHES – VERDOIA

                                                                                

                                                       

                                                                                                                                           Le magasin Rochesport et au fond le petit vatel

 

                                                                                                      

                                                                                                                                                               

 

                     c) Le PETIT VATEL

 

 

                      

 

 

 

   

 

                           

 

 

                c1 ) La LIBRAIRIE PAPETERIE DE Mr et Mme BOUDE

              " Elle se situait juste après le magasin de mes parents, créée à l'origine par Monsieur et Madame NICOLLET,

                    ensuite c'est Monsieur et Madame BOUDE  qui l'ont tenue, jusqu'au décès de M. BOUDE."

                                                                                                     Christiane Verdoia

 

                                             Françoise BOGO ép AGATI (maman d'Albertine Agati Verdoia) devant la librairie Boude.

                                                                        

 

                   

              d) Maison aux carreaux de faïences et immeuble lesieur

                    

 

            e)Café "MA CHAUMIERE"

                                                    Photos????? Commentaires????                                                                                                                                                    

             

                   f)Brochettes "FERNANDEL"

                                  Photos????? Commentaires????    

                                                                                                                                                       

           g)Conserveries   PARODI                                  

                                   Commentaires sur ce qu'on y faisait exactement ????    

                                      

                                                                                     

           h)Salon coiffure MOURINHO                                                                                                                                                                                                

                                  Photos????? Commentaires????

 

           i)Café Moulin de la Gaieté

                                 Photos?????    Commentaires ????                                                                                                          

           j)TAILLEUR Mr ORTEGA

                                                            

 

                                                                    Avant le Magasin de Mr Ortega

En 1951

 

                                                                                                                                               

           k)FABRIQUE LINGERIE NORTEX

                                Photos????? Commentaires????     

                                                                                                                                           

           l)HORLOGER BIJOUTIER HUERTAS

                                Photos????? Commentaires????   

                                                                                                                                               

         m)CYCLES BORRANCO

                                Photos????? Commentaires????     

                                                                                                                                            

         n)BOULANGERIE NOGUERA

                                Photos????? Commentaires????                                                                                                                                          

         o)MARBRERIE LEGLISE & MARIA

                                                        dont le directeur était à une certaine époque Mr DI NICOLAS

                                Photos????? Commentaires????       

                                                                                                                                  

         p)CAFÉ DES PYRENEES

                                                   Photos????? Commentaires????

 

             q)CAVES ST JOSEPH

                                       Cave à vin appartenant à Joseph ANANIA (père de Nicolas)

                             On y faisait la mise en bouteille de différents vins du Maroc, et la vente en direct.

                             Cette entreprise a été enlevé à la famille ANANIA en 1939, pour des raisons politiques au moment

                             de la seconde guerre mondiale.

 

             r)boulangerie BIRANE

                                               Située prés de l'immeuble LESIEUR

                                      Photos????? Commentaires????

 

            s)Marchand de lait CHACON 

                             Photos????? Commentaires????

                                                                                       

 

           t)MERCERIE LOPEZ

                         Photos????? Commentaires????

       

             u)Le BUREAU DE TABAC (VOISIN DES ZIMERMANN)

                         Photos????? Commentaires????

           v)PRESSING MARCOS

                         Photos????? Commentaires????

           w)COIFFURE AGUILAR

                         Photos????? Commentaires????

 

 

 

            x)CHARCUTERIE POMARES "Au Faisan Doré"

1937

 

 

 

1959 - Toujours la Charcuterie POMARES - AU MARCHE CENTRAL CASABLANCA

                       

Les 3 R POMARES ; Debout G à D : Raymond et Raymond (père) Accroupis : Roger

 

 

 

 

            y)DÉPÔT DE VIN  (Mme INZERILLO)

Souvenir de Madame Inzerillo et l'un de ses fils (Zézé)

Devant le dépôt de vin

 

                

           z)HÔTEL DE L'OCÉAN (Mr Mira)

                       Photos????? Commentaires????

 

           a1)RESTAURANT LE COQ GAULOIS(Mme BLANC)

                    Souvenirs: Mme Blanc fut un jour assassinée dans la cave de son restaurant. Celle ci communiquait avec celle de l'immeuble.

                                         Nous habitions juste au dessus du restaurant.

                                        Je me souviens que ce jour là nous devions aller au cinéma avec mon frère Jo pour voir "Tom Pouce".

                                       La police dans l'immeuble, les traces macabres sur les murs de la cave.....J'avais à peu prés 5 ans, mais je m'en souviens bien...

                                                                                                                                                                                                                            Dany

         

             b1)PHARMACIE St AULAIRE (Mme AUSSET)

                            Photos????? Commentaires????

 

              c1)MENUISERIE DRAGO

                            Photos????? Commentaires????

 

              d1) CAFE DES ROCHES NOIRES  (Angle Av St Aulaire et rue Devaux)

                   

                         Commentaires de Pinou LO BIANCO né en 1920 aux Roches Noires:

 

                   " Le Café des Roches Noires, avait aussi une salle de fêtes et de mariages.

 

                       C'est en effet dans ce lieu que se sont mariés sa soeur Rosine LO BIANCO et Edouard CASTILLO,

                       que certains d'entre nous ont connus.
                   

 

                   

 

   Il est bien exact, que par la suite, les frères CAMPOS ont occupé ce bâtiment avec un atelier de mécanique générale."

               

                                               

 

 

Retour au sommaire

 

 

 

5/ MICHEL DE L’HOSPITAL

Photo ci dessous

Offerte et commentée par Jo Florinda

"Rue Michel de l'Hospital,  prise de la tour de la Fonderie-Chaudronnerie GOBRON & ANTOINE.

Elle pourrait peut-être dater d'avant 1930 puisqu'il semble que le jardin de l'église n'apparaît pas dans la photo".

 

 

 

a) LA CITE DES CHAUX ET CIMENTS (qui en fait, était au nombre de 3)

 

Création des Fichiers des CC : Odile Pastor

 

b) LA BONNETERIE LANCELOTTI

                         Photos????? Commentaires????

 

Retour au sommaire

 

6/ BOULEVARD DE GERGOVIE

 

 

a) La Cité des Chaux et Ciment

 

  

 

b) Entreprise peinture POMARES (charcuterie auparavant)

          Photos????? Commentaires????

c) Ferronnerie ESTERINI
         Photos????? Commentaires????

 

Retour au sommaire

  

7/ bd COLONNA D'ORNANO

(Route de Rabat)

 

 

a) L’USINE DES CHAUX ET CIMENTS - LAFARGE  

Au Maroc, une première cimenterie voit le jour en 1913, à Casablanca.

Elle a été édifiée en plein centre ville et transférée depuis, à la périphérie de la ville en vue de son extension de capacité.


La Société des Chaux et Ciments du Maroc (créée par la Banque de Paris et des Pays Bas en 1913), qui disposait, en association

avec le groupe Lafarge (08 - 12 - 1928), d'une cimenterie à Casablanca et à Mekhnès.

 

Dates principales dans la construction l'usine LAFARGE "Chaux Et Ciments" des ROCHES NOIRES

    

Par Odile MANZONI-PASTOR

 

                                   Petit montage des cheminées des Chaux et Ciments en fonction de leurs dates de création.

 

 

 

 

 

 

                      a) LES FOURS A CHAUX

                                                                                        
                           Avant 1920 Mr LACAUX Serge originaire de PUTEAUX dans la région Parisienne,est envoyé au MAROC

                           pour accompllir ses obligations Militaires.

                          En 1920 il fait l`acquisition d`un très grand terrain au quartier des Roches Noires.

 

                          Ce terrain se situe à peu près :sur la droite de la route de Rabat à partir du Bd de Gergovie au delà

                          des Chaux et Ciments et en profondeur pas très loin  des carrières centrales.

 

                         Mr Lacaux , sur ce terrain,  fait construire un Four à chaux.

 

                         A l`époque la demande est très importante:

                                                                                              - dans le bâtiment ,en pleine expansion,l`agriculture,l`élevage et l`industrie.

 

                        Un deuxième , un troisième puis un quatrième Fours sont construits.

 

                        L'affaire tourne à plein régime jusqu`en 1927 date à laquelle les Chaux et Ciments du Maroc prenne la relève.

 

                        Cette même Année les C F M propose à Mr LACAUX de lui acheter son terrain au prix de 1 sou le M2

                        (terrain acheté à l`hectare ). Pour le vendeur c'est le "Jack pot".

 

                       Sur ce lieu les C F M réalisent une gare de treillage ,les ateliers,le dépôt,et en bordure de

                       la route de Rabat les villas des C F M.
 

                  Propos recueillis par Jo GARCIA auprès de Mr LACAUX Jacques (Photo ci-dessous), fils du fondateur

des Four à Chaux.

                                                                                                                                         

                                                                                                                                   

 

                     b)TRANSPORTS RAMBAUD ET MENAULT  

                 c)ENTREPRISE TIMSIT

                 d)Les Sociétés ; LA CIF ET ASPRO 

LA CIF

ASPRO

      

                    e) LA CITE DE LA MARINE

                  Une des  Villas de la Marine

 

                f) BRASSERIE DE RABAT - Brasserie angle Bd de Gergovie, route de rabat


            Commentaires d'Odile Pastor

                               "J’ai bien connu cette brasserie où nous allions, avec mes parents, déguster d’excellentes brochettes.

                                 Épicerie MADANI

                                  Elle se trouvait juste en face de la Cité des CC Bd de Gergovie où j’ai vécu avec ma famille jusqu’en juillet 1964."
 

Retour au sommaire

 

8/ RUE MARINIE

 

a). LA CITE POLIET   

    

                                             

Retour au sommaire

  

 9/ RUE DE L'OCÉAN

 

photos??

 

 

          

          a)  " La première rue des R.N."    A l'origine un chemin longeait le littoral.

 

Du port jusqu`à hauteur D`Oukacha ce chemin fut élargi en piste carrossable ,en bordure de cette voie coté mer fut construit les premières maisons

en bois des Roches Noires.

 

Et cette première rue fut baptisée " Rue de l`Océan ",elle existe toujours .                                                                                                                                                                                                                      

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

10 / RUE DU DOCTEUR ROUX

 

 

 

 

         

         a)Pâtes PAVIA

                photos?? Commentaires ?

      b)Charbonnerie POMARES

               photos?? Commentaires ?

     c)L'épicerie de "CHARLOT"

              photos?? Commentaires ?

     d)Cordonnerie YVORRA

                     photos?? Commentaires ?

 

 

 

Retour au sommaire

 

 

 

11 / RUE de la PARTICIPATION

 

                              

                     

 

                   

 

 

 

a)Dispensaire MARIE ROGER

 Commentaires de nos amis récupérés dans le lo

                Le dispensaire des "petites soeurs" se situait rue de la Participation entre le Garage

                de Louis Sanchez et la maison des Lansaque.

                En face au n° 20 habitait la famille LA BARBERA Biagio le menuisier.

                Par contre, il y avait une 2ème entrée pour le dispensaire, celle ci se situait Rue du Dr Roux

                par un passage, sur un bout de terrain que la famille MORENO avaient cédé au dispensaire.
 

 

 

b) Garage des R.N. Louis SANCHEZ

 

   

c)Club de la PETITE BOULE

       photos?? Commentaires ?
 

Retour au sommaire

 

 

12 / RUE des FRANCAIS

 

Commentaires ???  Autres photos??

 

 

 

                         

 

 

 

a)Cordonnerie Sylvestre DA CONÇEIÇAO

         photos?? Commentaires ?

b)Caves PARLIER FERMAUD P.K./ DOUMI

        photos?? Commentaires ?

c)Entreprise MIAULE  

       photos?? Commentaires ?         

                                                                                                                                                                      

Retour au sommaire

 

 

13 / RUE des CADETS de GASCOGNE

 

 

 

a)La Poste

  "Merci à Georges Gomez pour ces belles photos"

 

 

       

b)Droguerie COMOT (successeur de BRILLARD)

        photos?? Commentaires ?

 

c)Boulangerie INZERILLO

 

       

 

d)Epicerie frères CALDIS

      photos?? Commentaires ?

e)Carrosserie,mécanique Garage de la Franchise
                                          De Aldo CORRIERE

     photos?? Commentaires ?

f)Carrosserie,Peinture, Mécanique SAN GORGIO

 

 

g)Atelier Fabrication ESPADRILLES

 

h)Quincaillerie Droguerie Librairie - Ets BRIARD

    Face à la poste à l'angle de la rue des Français

 

                                                                               Photo transmise par Georges Gomez

 

                                                                                              Datant d'avant 1939

 

 

 

Retour au sommaire

 

 

14/ BOULEVARD RASPAIL

 

a) ECOLE MATERNELLE    CLIQUEZ ICI

 

 

 

 

 15/ IMPASSE DES CADETS DE GASCOGNE

 

 

a) ETS BERNARD ARTIFICIER

       photos?? Commentaires ?           

                                                                         

 

16/ RUE D'ALESIA

 

a)Le CLUB PORTUGAIS

     photos?? Commentaires ?       

                                                                                 

 

17/ RUE des GAVES

 

a) Cabinet Immobilier

 

-Cabinet Immobilier créé par Joseph POMARES en association avec Jean SARCOU dont les anciens se souviendront.


Cette agence se situait au
68 rue des Gaves, dans ce qui fut le garage de la famille SARCOU,

laquelle famille résidait au 70.

 

 

 

                                 L’HISTOIRE DU GARAGE DES SARCOU

                                                               (Par Dédé SANCHEZ)

 

Après l’insertion de la photo de « L’IMMOBILIERE DES ROCHES NOIRES » dans notre site, il m’est revenu en mémoire des souvenirs de notre vécu enfantin dans la Rue des Gaves .

 

Avant la création de cette agence, le local servait d’abri à un cheval et une carriole spécialement aménagée pour la livraison de pain par Mr Joseph SARCOU (père de Jean , Germaine et Germain).

 

En effet, Mr  SARCOU, avant de prendre en gérance le bar de l’ancien clos du SCCRN- Angle rue Augustin Sourzac et Avenue St Aulaire- livrait du pain et autres produits de boulangerie dont la fourniture était assurée par la Boulangerie Contreras – Rue Prom – face au Marché Central au centre ville.

Il livrait aux R.N., au Belvédère et au Derb Moulay Chérif (ex-Carrières Centrales). Je précise ces points de détail parce que mon père l’avait succédé quelques temps après et je connaissais parfaitement le circuit pour avoir accompagné à maintes reprises notre ouvrier.

 

Ce qui précède me permet de revenir à l’anecdote relative à notre enfance. Le garage, dont la fermeture se faisait par volet roulant, restait entrouvert  sur 1 mètre, bloqué par une barrière à claires voies, ce qui nous permettait, avec mon frère Robert, François MARTINS (Cheeta) et son frère Manuel (Malite), de rentrer dans le garage et se camoufler dans la carriole pour …. grignoter…. petits pains et croissants qui n’avaient pas été vendus dans la journée. Ces petits « plaisirs » se sont terminés le jour où Mr SARCOU nous a surpris et que nos parents nous aient donné la « treja ».

 

Ce garage a eu une fin paisible puisque Mme BRONDEL avait ensuite créé un Salon de Coiffure pour Dames…………..

 

Souvenirs……….Souvenirs………

 

 

                                         ================================

 

 

 

 

b)Les Caves MONTJOIE

 

 

                                                  

 

                                                              

 

 

c)La BISCUITERIE SAN MIGUEL

    photos?? Commentaires ?

d)"Churreria" Mme MARCO

     photos?? Commentaires ?

e)Épicerie BRAHIM (successeur de BARRUEL)

     photos?? Commentaires ?
 

 

 

Retour au sommaire

 

 

 

18/ RUE JEAN BART

 

 

 

a)ETS BENTITOU - peinture et vitrerie au N°30.

          

32 rue Jean Bart. Mme Chantot devant le portail.
 

b) MIROITERIE SETTY ET AZOULAY

                   

Colette et Bernard Noel en1955 devant la MIROITERIE

qui faisait l'angle des Rues Jean Bart et du Docteur Roux

 

 

 

Retour au sommaire

 

19/ RUE DESSAIX

 

 

 

a) BOULANGERIE FAMILLE RODRIGUEZ

 

 

 

L'autre boulangerie (1er Avril) de la famille Rodriguez à AIN HARROUDA

 

De la part de Isabelle et Antoine CRISTOBAL (sur les photos).

 

                  La Brasserie chez Daniel ou nombres d'entre vous êtes allés vous amuser le dimanche, toujours à Ain Harrouda

                                   

 

 

                                                  

 

Retour au sommaire

 

 

   

20/ Boulevard BARNOIN

 

 

a)Usine la COSUMAR

 

 

COSUMAR (Compagnie Sucrière du Maroc)

Siège social et Raffinerie
Alimentation-Herboristerie et produits naturels

8 boulevard Barnoin – Roches Noires - Casablanca

Aujourd’hui
8, Rue Al Mouaâtamid Ibnou Abbad, Roches Noires - Casablanca – Maroc

Les villas de la Cité de la COSUMAR – Rue de la MAMORA


http://www.COSUMAR-ona.com

 

            

 

photo de l'intérieur de la COSUMAR offerte par Tony Cristobal

 

Merci à Antoine Cristobal pour ces belles photos

 

ci - dessous

LES ENTREPOTS DE LA COSUMA

 

 

 

              Un peu d’histoire …………

 

                      1929:         La raffinerie de Casablanca est créée, sous le sigle COSUMA, par la société

                                    Saint Louis de Marseille ;

                                    elle produit 100 tonnes de sucre par jour, exclusivement sous forme de pains de sucre.

 

              1967:      L'Etat marocain acquiert 50% du capital.

 

 

                1985:       ONA prend le contrôle du capital de COSUMAR, désormais cotée à la Bourse

                                   des Valeurs de Casablanca.

 

                1993:        COSUMAR absorbe les sucreries des Doukkala (Zemamra et Sidi Bennour),

                                   dont elle détenait déjà une part significative.

 

               2002:      Passage en blanc de la sucrerie de Sidi Bennour çàd :

                                  Production de sucre granulé destiné à la consommation directe.

 

               2003:       Certification des sucreries ISO 9001 V 2000 par l'organisme AFAQ

 

          Aujourd'hui:       COSUMAR a une capacité de production de 700 000 tonnes de sucre raffiné.

       

 

           

             COSUMAR produit du sucre blanc sous quatre formes  

    Pains de sucre                         Lingots                                  Morceaux                           Granulé

                                           

 

Le pain de sucre : produit phare de COSUMAR

 Le pain de sucre est ancré dans les habitudes de consommation des marocains.  Pendant longtemps, cette forme s'est confondue avec le sucre.

Le pain de sucre est utilisé essentiellement pour préparer le thé.

  

Le Lingot

 Forme inventée par COSUMAR dans les années 70, le lingot est utilisé pour préparer le thé à la menthe mais également le café (préparation à la manière traditionnelle).

 

Le Morceau

 Forme utilisée essentiellement pour sucrer le café.

 

 Le Granulé

Forme utilisée par les industriels comme par les ménages.

 

Depuis le début des années 70, COSUMAR traite de la betterave pour en extraire du sucre blanc dans nos deux sucreries situées dans le périmètre des Doukkala.

Le métier de sucrier requiert la maîtrise à la fois de l'amont agricole garant d'un approvisionnement optimal et du processus industriel.

Par ailleurs, nous raffinons du sucre brut dans l'unité de Casablanca depuis plus de 70 ans.

Notre métier de raffineur a été amélioré et développé par des investissements soutenus et des innovations
technologiques nombreuses.


Cosumar a su, au fil des ans, utiliser tout son savoir-faire et son expérience pour développer et diversifier la gamme de ses produits.
 

 

Mais qu'est-ce que COSUMAR ?

COSUMAR... le sucre... les équipes de nuit... celles de jour... tout un univers !

Une entreprise marocaine de sucre OUI !

 

Mais aussi un quartier dans le quartier...., situé juste à côté de l'usine, et peuplé en grande majorité

de familles d'employés de cette même usine.

                

  

                                                        

DES AMIS DE LA COSUMA AU CLUB DES LANTANAS

Il est vrai qu'il faut deviner la présence de JURADO qui, avec DAHAN, ne donne à la vue qu'une personne.

 

1 FERRON-MEDINA Armand -  2 SCHMIT  ??  -  3  ALONSO Michel  -  4 CRISTOBAL Antoine-

5 DAHAN Maurice  - 6 JURADO Antoine - 7 RODRIGUEZ Roger  -  8  VERAGUAS  ??  -

9  SCHMIT Claude  -  10  CANESTRO  ??  -  11 MORENO Jean  -  12  FAIELLA Henri

Retour au sommaire

 

 

21/ Boulevard  LAJOURNADE 

 

a)Usine ÉNERGIE ÉLECTRIQUE DU MAROC

A VISITER LA PAGE SPECIALE DE L'EEM

      l

                                

22/ Bd DENFERT ROCHEREAU

a)Les ateliers GALLINARI

 

 

Commentaires de Dédé Sanchez:

"Dans la photo ci-dessus des ATELIERS GALLINARI, nous pouvons ajouter que l'immeuble à gauche, portant le signe MERCEDES, est l'immeuble AMIC qui a été habité, entre autres, par ma soeur Josette et son époux Jean SANTOS, par la famille Edouard LO BIANCO et son épouse Antoinette DAVOS, par la famille Armando INZERILLO et la famille Claude TORRES."


 

 

23/ Rue sous-lieutenant PETERMANN

 

a)USINE LA SIMPA

SIMPA

Société Industrielle Marocaine de Produits Alimentaires
Rue du Sous-lieutenant PETERMANN.


Aujourd’hui

SIMPA 16, rue Tinghirt

 Roches Noires – Casablanca

 

Conserves « Siviana »,

70 ans et 5 500 boîtes vendues chaque jour
La marque a été lancée en 1936 par un Portugais.
La recette est restée inchangée depuis.
Six unités produisent et écoulent quelque 2 millions de boîtes de conserves de thon et de

maquereau par an.

L’histoire de la marque est originale par plusieurs aspects.

Tirant son nom de la ville espagnole de Séville, la recette de la conserve de thon et de maquereau

(sous laquelle elle est connue) est pourtant portugaise.

Le chemin qu’elle a parcouru depuis ces terres pas si lointaines mais néanmoins différentes

remonte à 1918.

C’est un investisseur portugais, M. VALENTE, qui créera une unité de production de conserve de poisson au Maroc, à Casablanca, du nom de Simpa.

Se fondant sur l’abondance des ressources halieutiques (piscicoles)

et sur un marché potentiel, l’implantation d’une unité de production lui sembla largement justifiée.

 

Il se fera seconder par un chef de production, MATOS José Domingo,

dont le fils, José MATOS CORREIA, prendra la relève en 1936.

 

C’est en fait ce dernier qui marquera de son empreinte autant la nature de la production que son

volume d’expansion.

Très créatif, il inventera une multitude de recettes (la marque en compte pas moins de 32).

C’est encore lui qui adaptera la sauce Sévillane au Maroc.

 Ce personnage s’enfermait dans un laboratoire pour tester de nouvelles recettes avant de les stocker pendant des mois et en analyser le contenu. Autre originalité : il s’occupait déjà lui-même de l’animation sur les lieux de vente en proposant des échantillons gratuits et des dégustations de nouvelles recettes aux consommateurs.

En 1964, la production est encore saisonnière, et seulement 250 à 300 personnes travaillent

sur les sites de production.

Au fur et à mesure, la production se diversifie : la société se met à produire des conserves

de poulpe, des anchois, et exportera même sur les marchés grecs en 1970.

L’entreprise remportera plusieurs prix, notamment lors de la foire internationale de Leipzig, en Autriche.


C’est en 1974 que le distributeur exclusif de la marque dans le circuit traditionnel, à Derb Omar,

Yassine Ouliasse, rachète l’affaire et étend son activité.

 En 1978, l’entreprise comptera quatre unités de production à Casablanca. Des problèmes d’approvisionnement en matières premières obligent l’entreprise à déployer des sites de

production à Essaouira, en 1980, et à Safi, en 1981, pour se rapprocher des sources d’approvisionnement, les côtes casablancaises devenant de moins en moins poissonneuses.


Le groupe Simpa possède actuellement six usines, dont trois unités sont installées à Safi,

une à Essaouira et deux à Casablanca.


La recette est un secret bien gardé, à l’image de Coca-Cola
La concurrence est rude et la marque, victime de son succès, fait même l’objet d’attaques des contrefacteurs : imitations de packaging et les tentatives de copiage de la sauce.

«C’est l’équivalent de la formule secrète de Coca-Cola : beaucoup ont tenté de la reproduire,

personne n’a réussi à le faire».

 
SIMPA  compte parmi les conserveries de poisson les plus anciennes du Maroc.


Commentaires de Serge Gonçalves Cachaço
"Juste à côté de la SIMPA il y avait l'usine (de conserves)COPIN = Comptoir de Pêche Industrielle, avec comme adresse 16 bis rue TINGHIR."

Retour au sommaire

 

 

 

 

Souvenirs souvenirs....

 

Quelques Couvertures de Bandes Dessinées que l'on pouvait acheter (d\'occasion) sur le trottoir devant Le Moulin .

 

Par Jean Pierre SALASAR

Par RAYMOND RUIZ

Pièce d'archive... où vous vous reconnaîtrez... j'en suis convaincu...
Il s'agit de 3 photos d'un disque "souple" de la vache GROSJEAN reçu à notre domicile : 22, rue Aspirant Léopold SAUVAIRE (dite " rue Chicago " le 10 Juillet 1964, c'est-à-dire il y a presque 44 ans...
- la première photo : le recto de l'enveloppe avec le timbre du 10 Juillet 1964.
- la seconde photo : le verso de l'enveloppe avec l'ensemble des titres disponibles en 1964.
- la troisième photo : le disque "vinyl" n°26 "Retiens la nuit" et il fonctionne encore !!!

Nostalgie, Nostalgie, lorsque tu nous tiens...


 

Retour au sommaire

Commentaires? Souvenirs??

Ecris nous sur le livre d'or

 

 

haut de page